Archives pour la catégorie Tests de thés

Test Comparatif : Anji Bai Cha 2016 vs 2015

Thé vert de Chine primeur, issu de grands crus, Anji Bai Cha est « LE » thé tant attendu d’une année sur l’autre au vu de son caractère exceptionnel et sa recherche de perfection.

Cette année, je vous propose de réaliser un test comparatif de Anji Bai Cha : récolte 2016 vs récolte 2015. Le but sera de vous montrer que le même thé, récolté de la même manière, issu du même jardin et préparé selon le même savoir-faire, diffère de peu à totalement d’une année sur l’autre ! Il faudra ajouter une notion à ce test comparatif : celle du temps (le calendrier) ! Je vous en parlais l’année dernière : l’importance de la météo et de la date de récolte pour les thés verts de Chine classés « grands crus ».

Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir davantage sur Anji Bai Cha, les grands crus de thés verts de Chine, la particularité des récoltes d’exception et les prix pratiqués sur ces thés, je vous invite à cliquer sur ce lien (article de fond illustré) : https://lefebvrephilippe.wordpress.com/2015/05/17/the-vert-dexception-de-chine-anji-bai-cha-recolte-01042015/#more-413 

N.B : Anji Bai Cha 2015 & 2016 ont été sélectionnés par Nadia Bécaud et sont issus du même jardin (Mei Jia Wu) afin de réaliser une comparaison pertinente.

∗ La date : cette année, Nadia Bécaud s’est rendue en Chine plus tôt. Elle a pu avoir accès à des récoltes plus précoces : 26 mars 2016 vs 1 avril 2015 ! Ce qui aura un impact sur la taille des feuilles, la pigmentation (moins de jours de soleil donc moins de chlorophylle…), les arômes, les saveurs…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

∗ Les feuilles : Anji Bai Cha 2015 a bénéficié plus longtemps du soleil, d’où la coloration plus riche en chlorophyle que la version 2016. Les feuilles & bourgeons sont par contre plus courts en 2016. La date de récolte influe énormément, au jour près, c’est très visible.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Anji Bai Cha, 2016 (infusion)
Anji Bai Cha 2016

* La Liqueur : sa couleur est extrêmement pâle, d’un vert très transparent et lumineux (bien plus encore pour le millésime 2016). Les arômes sont fins, délicats, printaniers (moins « puissant » que le millésime 2015, Anji Bai Cha 2016 sera plus suave et doucereux).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

* Bilan :

  • Millésime 2015 : Anji Bai Cha est moins fleuri que le millésime 2016, avec un caractère du thé plus prononcé, sûrement dû au climat. Il reste, toutefois, très soyeux, végétal, puissant mais parfaitement contenu, très affirmé par rapport à d’habitude (le millésime 2016 reflète mieux ce que l’on attend de Anji Bai Cha). Il développe une subtile note d’asperge doublée de fines notes de fleurs blanches. Sa liqueur d’un vert translucide est suave, souple, douce & lumineuse, avec une longue finale.
  • Millésime 2016 : Ses feuilles & bourgeons sont plus courts, il sera moins « puissant » et son caractère moins prononcé que la version 2015. La finesse & la délicatesse sont au rendez-vous, tant au palais qu’au nez. Anji Bai Cha 2016 nous dévoile une forme d’aiguilles de sapin (Zhen Xing Cha) de couleur moins prononcée, moins « vert-sapin », plus pâle, plus tendre. Quant à la liqueur, elle sera translucide et d’une finesse végétale… qui se dépose sur le palais sans la moindre fausse note : l’équilibre parfait ! Aucune dominance gustative n’est décelable, aucun écart de conduite, pas la moindre nuance déplacée (pas d’amertume, pas d’acidité…). On approche de la pure perfection – tant recherchée – pour ce thé. La date de récolte, à quelques jours de différence seulement, a un impact considérable sur ce grand cru d’exception (même d’une année sur l’autre) ! De ce fait, ma note sera de 19,5/20 ! 
    photo 1 (2)
    Anji Bai Cha 2015

    Anji Bai Cha 2016
    Anji Bai Cha 2016
Publicités

Test thé wulong de Taïwan : Li Shan Tsui Kang 2500m (récolte printemps 2015)

  • Li Shan Tsui Kang (2500m), récolte printemps 2015 :

IMG_0923

Taïwan, dans le district de Taichung (proche de Nantou). Je vais vous faire découvrir un thé récolté sur le mont Li Shan ou « mont de la Poire », récolté sur les plus hautes hauteurs : 2500m. Une petite ferme sur les sommets, d’un côté de la montagne poussent des choux, et de l’autre du thé. La route est chaotique pour arriver jusque-là, mais les conditions sont idéales pour la culture du thé.

lishan_oolong_cru_taiwan_map

  • Famille de thé : thé wulong cru, oxydation 15-20%.
  • Récolte : récolté à la main, printemps 2015.
  • Cultivar : Qing Xin (autre nom : Luanze), planté le plus souvent en haute altitude (+ de 800m), ce cultivar est le préféré des producteurs taïwanais.
  • Forme de la feuille : feuilles (de 1 à 3) de tailles différentes (petites à très grandes) avec tiges, roulées sur elles-mêmes en forme de perles grossières.
  • Signes particuliers : Gao Shan Cha (thé des hautes montagnes), mention attribuée à Taïwan pour les théiers poussant à + de 1000 mètres d’altitude. Avantages : propriétés gustatives & arômatiques complexes ; vitesse de croissance plus lente qui augmente la concentrations des huiles aromatiques dans les feuilles ; jeunes pousses d’un vert foncé qui gardent leur souplesse contenant + d’acides aminés (faible ensoleillement).
  • Sélection : Shan Yun Cha (http://thedetaiwan.com/fr/)

IMG_0916

A l’ouverture du sachet, c’est une explosion de fraîcheur qui rappelle celle des thés verts de Chine primeurs ! Des arômes végétaux envoûtants, secondés par la douceur des fleurs blanches qui ouvrent sur des notes gourmandes de beurre salé au caramel…

IMG_0931

IMG_0952

IMG_0935.JPG

Les premières infusions réalisées « en instantané » (infusion très rapide),  dévoilent une liqueur d’un beau vert lumineux, une saveur végétale intense et délicate, une fleur (la pivoine, le lys blanc) finement suave… Un pur délice ! C’est à se méprendre sur la nature du thé, qui passerait aisément pour un fin thé vert de Taïwan. Toutefois, la texture de la liqueur plus ample et agréablement huileuse nous met sur le chemin.

IMG_0968

IMG_0959.JPG

IMG_0961.JPG

IMG_0982.JPG

Les infusions suivantes vont colorer la tasse d’un huileux jaune orangé tout en substituant les arômes & saveurs : place à la structure, la longueur en bouche, le côté fruité qui tend vers l’épice sans y parvenir vraiment. Les feuilles s’ouvrent et prennent du volume dans la théière… Les parfums sont intenses et les saveurs complexes (de fruits confits). Dès lors, un tout autre thé se dévoile…

  • Note : 18/20
  • Rapport qualité/prix : ce thé n’est pas un thé de tous les jours, mais plutôt réservé aux grands moments (de partage). Il nécessite d’avoir du temps devant soi pour apprécier à sa juste valeur sa complexité. Son prix de 11,50€ les 25g est certes plutôt élevé, mais la grande qualité est au rendez-vous ! Le meilleur Li Shan jamais dégusté.