Thé vert du Japon (île de Kyūshū), Sencha Kagoshima.

Un échantillon envoyé en toute gentillesse par Nathalie, que je remercie au passage. Le but est de diversifier la provenance des maisons pour les thés testés, Nathalie contribue à réaliser cet objectif ! Découvrons ensemble Le Parti du thé, d’où provient cet échantillon (boutique de Paris, 75001).

photo 1 (13)

N.B : il ne s’agit pas d’un article de présentation de cette maison de thé (ce genre d’article viendra !), mais bien d’un article sur le thé. Je tiens juste à préciser ce point car on ne peut juger une maison uniquement sur un échantillon d’un seul thé !

Je vais vous présenter un thé vert du Japon, un Sencha Kagoshima.

photo 3 (12)Préambule :

* Qu’est-ce qu’un sencha ?

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, « sencha » n’est pas un nom de thé ! Voici quelques éclaircissements (sans rentrer dans le détail) afin que vous compreniez mieux de quel type de thé il s’agit quand vous commandez du thé.

Au Japon, le sencha est une variété de thé vert de loin la plus cultivée, représentant bien plus de la moitié de la production du pays (presque 70%). Très appréciée au Japon, elle est aussi la plus répandue en Occident.

Les thés « sencha » sont des thés de pleine lumière : les théiers ne sont pas couverts, sauf exception, quelques jours ou quelques semaines avant la récolte (ce qui est le cas des thés dits thés d’ombre comme le Gyokuro, le Kabusecha, le Tencha, le Matcha, le Karigane…).

Le but est de stopper l’oxydation des feuilles fraîchement cueillies en les étuvant. Les feuilles passent ensuite par plusieurs phases de malaxage qui sèchent les feuilles en leur donnant leur forme si singulière d’aiguille.

A ce stade, on obtient un ara-cha, qui est un produit brut (non fini) contenant encore 5% d’humidité. Cet ara-cha est vendu sur le marché du thé. Les grossistes, dans leurs usines, vont mettre la touche finale à l’ara-cha pour en faire un sencha. C’est le séchage final (déterminant de manière décisive la saveur du thé), appelé hi-ire, qui fera naître le sencha (après avoir été trié) en laissant environ 3% d’humidité.

Je n’irai pas plus loin dans l’explication, ce n’est pas le sujet de cet article.

* L’île de Kyūshū & Kagoshima ?

Kyūshū est la 3ème (par sa taille) et la plus méridionale des 4 îles principales du Japon. 

Kagoshima est une préfecture du Japon située au sud de Kyūshū et sur l’archipel Satsunan. Cette situation géographique est un avantage calendaire sur les autres régions, la cueillette pouvant s’effectuer plus tôt.

Les jardins sont en face du volcan Sakurajima (capricieux et actif volcan de Kagoshima), ses cendres nourrissent les terres et donnent une saveur toute particulière à ces récoltes.

C’est là :

36364206.DSCN1994_____Kagoshima

* Nom du thé : Sencha Kagoshima. Il renvoie au type de thé (un sencha, voir plus haut) et à sa localisation : Kagoshima.

* Famille de thé : thé vert.

* Provenance du thé : Japon, île de Kyūshū, préfecture de Kagoshima, en face du volcan Sakurajima.

* Récolte : 2014.

* Cueillette : non renseignée (la grande majorité des thés japonais ont une cueillette mécanisée).

* Sélection : Le Parti du Thé, maison de thé à Paris (75011).

* Site webhttp://www.lepartiduthe.com

photo 2 (12)

A l’ouverture du sachet (difficile de concentrer les arômes avec un échantillon), une note végétale douce, un arôme fin, légèrement iodé et sucré. Les feuilles sont d’un vert sombre suggérant que les théiers ont été recouverts (ce qui a pour effet d’amplifier la chlorophylle) pour les protéger du soleil et des cendres volcaniques, formant de petites aiguilles typiques des thés verts de Kagoshima. La note suave est la dominante aromatique évoquant les algues sucrées.

* Mode de préparation :

1. Au senchado. Influencée par la célèbre cérémonie du thé japonaise, le Cha No Yu, la voie du sencha (senchado) se dessine pour préparer les grands thés verts étuvés. Ici, ce sera moins ritualisé mais je préparerai ce thé dans l’esprit du senchado.

Une bouilloire avec thermostat, une tasse blanche de petite taille pour admirer la liqueur, une tasse plus volumineuse pour boire le thé, un kyusu (théière japonaise en forme de poêlon), un bateau de thé.

photo 2 (10)

photo 3 (9)

2. Infusion traditionnelle au kyusu afin de respecter les recommandations d’infusion du Parti du thé (70°C, 2 minutes).

photo 4 (9)* Dosage : 2/3 grammes (1 cuillère à café) par personne à verser directement dans le kyusu (après avoir réchauffé le kyusu d’une tasse d’eau chaude à 70°C).

photo 5 (11)

* Température : 70°C puis 80°C.

* Temps d’infusion :

1. Au senchado : la 1ère infusion sera de 20 secondes, la 2nde de 1 minute, la 3ème de 2 minutes, la 4ème de 3 minutes.

2. Au kyusu (ou en théière en porcelaine/fonte) en infusion directe : 2 minutes.

* Nombre d’infusions :

1. Au senchado : 4-5 infusions successives en augmentant le temps d’infusion et la température de l’eau.

2. Au kyusu (ou en théière de moins de 500ml) : 3 infusions en augmentant le temps d’infusion et la température de l’eau.

N.B : pour le dosage de l’eau dans le kyusu, remplir vos tasses d’eau à la température indiquée plus haut. Verser l’eau des tasses sur les feuilles de thé dans le kyusu. Ainsi, cela vous évite de « noyer » les feuilles de thé et d’avoir la quantité de liqueur souhaitée (car il faut vider la totalité de la liqueur contenue dans le kyusu pour éviter que le thé continue d’infuser).

photo 1 (12)

photo 2 (11)

photo 3 (10)

photo 3 (11)

* Liqueur : de vert pâle à vert-jaune intense selon le mode de préparation.

photo 5 (10)

photo 1 (11)

photo 4 (10)

* Notes de dégustation :

1. Au senchado :

* 1ère infusion : liqueur couleur vert pâle ; feuilles en train de s’ouvrir ; nez : notes iodées, végétales ; bouche : délicat, suave, minéral, pas d’amertume, légère longueur suave très agréable.

* 2nde infusion : liqueur couleur vert-jaune intense ; feuilles ouvertes (90%) ; nez : notes + végétales, + franches, – suaves ; bouche : + végétal & minéral, absence de suavité, rond, légèrement iodé avec une légère astringence.

* 3ème infusion : liqueur vert-jaune intense ; feuilles bien ouvertes ; nez : petite note végétale passée ; bouche : – de force, – de finesse, équilibrée avec une note d’amertume en fond de bouche.

* 4ème infusion : liqueur vert-jaune pâle ; nez : arômes très faibles ; bouche : retour de la suavité, douceur, pas d’astringence et petite longueur en bouche.

2. Au kyusu :

* 1ère infusion : liqueur couleur vert brillant ; feuilles au stade 1-2 (cf. senchado) ; nez : idem infusion 2 (cf. senchado) ; bouche : doux, végétal, rond, suave, pas d’astringence.

* 2nde infusion : liqueur couleur vert-jaune pâle lumineuse ; feuilles ouvertes à 90% ; nez : notes végétales très faibles ; bouche : doux, rond, suave, vanillé, notes fruitées (fruits rouges), persistance de la note sucrée, pas d’astringence.

* 3ème infusion : liqueur couleur jaune-vert ; feuilles ouvertes ; nez : RAS ; bouche : goût passé avec une persistance de la note iodée & suave, doux, le plaisir est fini.

photo 3 (9)

* Où le trouver : http://www.lepartiduthe.com/fr/the-du-japon/57-sencha.html

* Prix : 7,45€ (50g), 14,90€ (100g), possibilité de commander jusqu’à 500g avec tarif dégressif.

* Rapport qualité-prix : un prix très attractif, seulement 14,90€ les 100g pour un thé vert de Kagoshima. Un thé de qualité intéressante qui permet un accès aux thés de Kagoshima (avec la possibilité de commander 50g).

* Note : 15/20. Je recommande ce thé à tous ceux qui veulent s’initier aux thés verts de Kagoshima pour un prix raisonnable.

* Je le conseille : aux novices qui pourront découvrir les thés verts japonais grâce à cette petite note sucrée, une faible note iodée ; aux amateurs de thés verts japonais qui ne connaîtraient pas les thés verts de Kagoshima.

* Ma suggestion au Parti du thé : indiquer la provenance exacte du thé, le type de cultivar (yabukita ou autre).

* Astuce : j’ai fait de nombreuses infusions lors des différentes préparations. Mon astuce est de conserver la liqueur que vous ne buvez pas, la laisser refroidir et arrosez vos plantes vertes avec si vous voulez donner un peu d’éclat à vos feuilles.

photo (9)

Publicités

15 réflexions sur « Thé vert du Japon (île de Kyūshū), Sencha Kagoshima. »

  1. ôooh superbe article très instructif. Un nouveau sencha à tester. De plus je ne connaissais pas cette façon d’infuser le sencha. Souvent je vais 60 min 70 degré puis 15 sec 80 degré et ensuite 15 sec 85 pour toutes les autres.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Nathalie !
      Oui il est un peu plus précis et détaillé cet article 😋
      Et encore, pour moi il manque des informations quant à la provenance exacte du thé, s’il s’agit d’un thé qui a été ou non couvert, le cultivar, si c’est un fukamushi ou un futsumuchi…
      Ce n’est pas le meilleur thé de Kagoshima que j’ai goûté mais il est déjà très bien 😊

      J'aime

Répondre à Fabrice M Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s