Thé « rouge » de Chine (Fujian) : Jin Zhen (aiguilles d’or)

Les articles écrits au sujet des thés vous présentent, bien souvent, des terroirs qui font rêver, des thés inaccessibles, un budget démesuré. C’est bien beau tout ça mais…

Évitons les « mais » aujourd’hui ! Pour ce faire, je vais vous présenter un thé « rouge » de Chine, issu de la province du Fujian : Jin Zhen.

photo 1 (13)

Préambule :

* Tout d’abord qu’est-ce qu’un thé rouge ?

Non ce n’est pas du rooibos… M’enfin !!! D’ailleurs évitez les maisons qui présentent le rooibos comme étant un thé rouge détox, déthéiné, sans théine, what’else ? Dans la mesure où le rooibos n’est pas issu de la famille des camellia sinensis (théier) mais de l’acacia, il se rapproche plus d’une infusion (évidemment sans théine).

Le thé rouge est ainsi appelé par les Chinois du fait de la liqueur obtenue après infusion de cette famille de thé. Ainsi, ils se réfèrent à la couleur de la liqueur et non, comme nous en Occident, à la couleur des feuilles.

Pour faire simple : thé rouge de Chine = thé noir Occidental.

* Pourquoi ai-je choisi de vous présenter un thé rouge de Chine ?

La Chine, berceau du thé, présente une palette très hétérogène dans la famille des thés rouges. La particularité de ce pays producteur, ce sont les arômes naturels divers & variés, la finesse (même lorsqu’il s’agit d’un thé rouge plus puissant, notamment ceux produits dans la province du Yunnan). Rien de tel pour développer son palais, même avec des thés noirs, que de se promener en Chine et découvrir les différences gustatives et aromatiques entre chaque thé de la même famille.

* Le Fujian : il s’agit de l’une des plus importantes provinces productrices de thés en Chine. On y trouve toutes (ou presque) les familles de thés.

C’est là :

19546552carte-chine-regions-jpg.jpg

* Nom du thé : Jin Zhen. Littéralement, on peut le traduire par aiguillesZhen, (les feuilles sont roulées en formes d’aiguilles) d’or, Jin, (les nombreux bourgeons minuscules présents dans ce thé sont séchés au soleil qui finit par leur donner une teinte dorée). Qui dit bourgeons dit qualité du thé, souplesse, douceur…

photo 4 (12)

* Famille du thé : thé rouge.

* Provenance du thé : Chine, province du Fujian (sud-est), cultivé en altitude.

* Récolte : 2014.

* Type de cueillette : fine, composée de feuilles et de bourgeons dorés au soleil (cf. image plus haut).

* Sélection : un thé proposé par la maison Unami, maison de thé à Lille, fondée par Jean-Benoît Bourrel.

* Site webhttp://www.unami-store.com/fr

photo 2 (10)

A l’ouverture du sachet, une note florale légèrement maltée se fait ressentir. La force est absente de ce thé tout en délicatesse, pourtant il s’agit bien d’un thé rouge de Chine. Agréable à l’œil, je contemple la forme caractéristique des feuilles et des bourgeons dorés (en aiguilles). Un thé léger qui annonce des arômes fins.

* Mode de préparation : en théière (porcelaine ou fonte), en mug avec un filtre papier ; une tasse ; une bouilloire avec thermostat.

* Dosage : faire très attention au dosage, ce thé est très dense, il faut moins le doser qu’un thé rouge classique ! 1 cuillère à café bombée pour une théière de 700ml ou 1 cuillère à café rase pour un mug (cf. image ci-dessous).

photo 4

photo 5 (10)* Température : 90°C.

* Temps d’infusion : 3 minutes pour une tasse moins tannique et plus équilibrée ; 4 minutes pour une tasse plus « corsée ».

* Nombre d’infusions (successives, tout dépend du contenant dans lequel vous l’avez préparé). Au zhong, 4 infusions successives (dans les 3 heures consécutives à la première infusion) en augmentant le temps d’infusion. En mug, 2 infusions. En théière d’au moins 700ml, 2 infusions.

photo 1 (12)

* Liqueur : une belle liqueur cuivrée-rouge, claire, lumineuse.

photo 1 (10)

* Notes de dégustation : l’arôme des feuilles est délicat, à dominante florale avec une note légèrement maltée, chocolatée. La douceur domine, aucune attaque de puissance, absence de notes corsées, pas d’astringence. On retrouve en bouche ce qu’il annonçait au nez. Très rond au palais, il n’aura, cependant, pas de persistance en bouche. Riche en arômes, équilibré, fin, ce thé est idéal pour le petit déjeuner, un matin calme, pour se réveiller en douceur.

photo 1 (11)

* Où le trouverhttp://www.unami-store.com/fr/thes-rouges/114-jin-zhen.html

* Prix : 11,90€ (100g).

* Rapport qualité-prix : un thé rouge abordable (dommage cela dit que l’on ne puisse pas choisir une quantité plus réduite, 25g ou 50g) pour les amateurs de thés rouges légers. La qualité est au rendez-vous !

* Note : 16/20. Je recommande ce thé dont la finesse et l’équilibre augureront d’agréables dégustations. Merci à Jean-Benoît Bourrel pour le choix de ce thé proposé par Unami.

* Je le conseille : pour une consommation quotidienne de thé rouge, aux novices qui apprécieront la finesse et l’équilibre de ce thé ; aux amateurs à la recherche d’un thé rouge léger, fin, avec de belles notes aromatiques. Si vous recherchez la puissance d’un thé rouge du Yunnan, la force, la structure, ce thé n’est pas fait pour vous. En revanche, amateurs de liqueur limpide et lumineuse, de finesse, de délicatesse, sans persistance en bouche, avec une note florale et une évocation maltée, Jin Zhen est fait pour vous ! C’est mon thé quotidien du matin.

photo 5 (8)

Publicités

12 réflexions sur « Thé « rouge » de Chine (Fujian) : Jin Zhen (aiguilles d’or) »

  1. Eh bien, moi je l’ aime ce blog. Explications bien claires, bien détaillées pour la néophyte que je suis.Une carte géographique à l’ appui. Je vais m’ empresser de te trouver des thés à tes-thé.

    Aimé par 1 personne

    1. Je le classe parmi les thés légers, à condition de maîtriser le dosage et le temps d’infusion.
      Etant très dense, je le dose moins qu’un thé rouge classique. Le temps d’infusion conseillé pour la 1ère infusion sera plutôt 3 minutes plutôt que 4 minutes. Ainsi, il est vraiment doux, une liqueur lumineuse, léger et aromatique en bouche !

      Aimé par 1 personne

      1. Isaure, certes il est plus léger qu’un Yunnan… par contre, tout dépend de la préparation ! Dosé normalement et infusé 4 minutes, il a bien plus de corps ! Après, tout dépend des goûts 🙂

        J'aime

    1. Le Hong Zhen sera l’objet d’un futur article. Je l’ai testé en dégustation. Il est très différent du Jin Zhen.
      Le jin Zhen est composé de feuilles avec quelques bourgeons dorés. Le Hong Zhen c’est la version oxydée du Jin Zhen, nous aurons donc uniquement des bourgeons.
      Le Jin Zhen est léger, limpide, une note florale à légèrement maltée.
      Le Hong Zhen sera riche en pollens, plus présent, gourmand, riche, très aromatique, offrant de nombreuses infusions successives.
      A mon sens, Jin Zhen sera le thé du quotidien. Hong Zhen sera plutôt réservé au week end, il s’agit de l’apprécier !

      Aimé par 1 personne

  2. Comme a ton habitude: thé bien commenté, c’est vrai que ce thé est très bon, toutefois en aiguille rouge, je préfère le Hong Zhen tant dans le millésime 2012 que 2014 (surtout le 2014, qui est vraiment très très bon) de chez Terre des Thés… 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Fabrice !!!
      Je suis du même avis que toi, à comparer, le Hong Zhen est un thé magnifique ! D’ailleurs, à force de le voir cité dans les commentaires, je ferai un article prochainement à propos du Hong Zhen 🙂
      A mon sens, il y a une échelle de valeur et de qualité dans les aiguilles rouges. Pour moi, le Jin Zhen est un thé du quotidien, parfait pour un matin tout en douceur. Il faut bien que je présente d’autres thés que les grands thés 🙂

      J'aime

Répondre à Dewaele Anne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s